• Accueil
  • >
  • Blog
  • >
  • Rénovation énergétique : découvrez les différentes aides travaux mises à votre disposition

Rénovation énergétique : découvrez les différentes aides travaux mises à votre disposition

Un grand nombre d’aides travaux existent pour accompagner les ménages à concrétiser leur projet de rénovation énergétique. Ces travaux permettent alors de remédier à des problème d’isolation (déperdition de chaleur, excès d’humidité, bruits ou encore courants d’air intempestifs) pouvant engendrer une élévation des factures d’énergie.

Ainsi, grâce à des travaux de rénovation, vous pouvez réaliser des économies tout en améliorant notablement votre confort. À tout cela s’ajoute l’augmentation de la valeur de votre bien immobilier.

Le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique

Parmi l’ensemble des aides travaux, le CITE donne droit à une déduction de l’impôt sur le revenu. Vous pouvez soustraire jusqu’à 30 % des frais éligibles pour des travaux réalisés dans le dessein d’améliorer la performance énergétique. Dans le cas où le montant du crédit d’impôt surpasse celui de l’impôt à payer (ou dans le cas où vous n’êtes pas imposable), vous êtes remboursé pour la différence.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique existe depuis le mois de septembre 2014. Il s’adresse aux propriétaires qui occupent leur bien, aux locataires, mais également aux personnes qui utilisent un bien à titre gratuit. Les travaux de rénovation doivent porter sur un appartement ou une maison individuelle qui est occupée à titre de résidence principale. À noter que les propriétaires qui louent leur bien ne peuvent pas en bénéficier.

L’éco-prêt à taux zéro

Aussi appelée éco-PTZ, cette aide travaux couvre les dépenses réalisées pour améliorer les performances énergétiques d’un logement. Elle s’adresse aux propriétaires, mais également aux syndics de copropriété. Cette formule qui s’applique aussi bien pour le propriétaire qui occupe ou qui loue les lieux est valable jusqu’au 31 décembre 2018. La construction du logement doit être antérieure au 1er janvier et celui-ci doit faire office de résidence principale pour ses occupants.

À noter que les travaux de rénovation doivent impérativement être pris en charge par une entreprise RGE ou reconnu garant de l’environnement (sauf pour les interventions sur des dispositifs d’assainissement non collectifs impliquant la mise en place de systèmes qui ne consomment pas d’énergie).

Depuis le 1er juillet 2016, il est possible de contracter un deuxième éco-PTZ pour le même logement, mais le montant total ne doit pas excéder 30 000 euros.
Il convient de souligner qu’il est possible de profiter à la fois du CITE et de l’éco-prêt à taux zéro et ce, sans contraintes de ressources.

Le programme Habiter Mieux

« Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) est un programme social qui ambitionne de rénover 50 000 logements entre 2013 et 2017. L’objectif est d’améliorer le confort thermique des ménages concernés tout en minimisant leurs charges énergétiques. En plus d’aider les foyers au niveau financier, cette démarche contribue à combattre les dérèglements climatiques.

Concrètement, l’Anah octroie un soutien financier pour les travaux de rénovation grâce auxquels la performance énergétique du logement va augmenter de plus de 25 %. Pour les logements qui ont été construits il a plus de 15 ans, entre 35 et 50 % du montant des travaux est couvert (des plafonds étant prévus en fonction des revenus). À noter que cette aide de l’Anah peut être combinée avec le CITE et l’éco-PTZ.

La prime énergie

La prime énergie compte aussi parmi les aides travaux dédiées à la rénovation énergétique. Elle peut être cumulée avec d’autres aides de l’État comme l’éco-PTZ ou le CITE. Cette prime peut profiter aux locataires ainsi qu’aux propriétaires d’un logement utilisé à titre de résidence principale ou secondaire et dont la construction date de plus de 2 ans.

La demande pour en bénéficier s’effectue en ligne. Le projet peut ensuite être concrétisé en faisant appel à un prestataire RGE. La prime est versée après envoi de la facture des travaux et une attestation d’achèvement de ces derniers.

En plus des différentes aides financières pour travaux citées ci-dessus, les propriétaires et locataires peuvent également se tourner vers les fournisseurs d’énergie. Ces derniers ont mis en place des dispositifs particuliers qui s’adressent spécialement aux foyers qui se trouvent dans une situation de précarité énergétique.