• Gratis og uforpligtende
  • Nemt og hurtigt
  • 100% sikkert
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
4 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,99 % (taux débiteur fixe de 2,95 %), vous remboursez 36 mensualités de 290,59 €. Le montant total dû sera de 10 461,24 € ; soit 461,24 € d'intérêts (hors assurance).
3 000 - 15 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 13 000 € sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 1,99 % (taux débiteur fixe de 1,972 %), vous remboursez 12 mensualités de 1 094,94 €. Le montant total dû sera de 13 139,27 € ; soit 139,27 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
6 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 500 € sur 60 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,8 % (taux débiteur fixe de 3,74 %), vous remboursez 60 mensualités de 192,14 €. Le montant total dû sera de 11 528,4 € ; soit 1 028,4 € d'intérêts (hors assurance).
5 000 - 8 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 48 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 6 001 € sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2.40 % (taux débiteur fixe de 2,37 %), vous remboursez 12 mensualités de 506.53 €. Le montant total dû sera de 6 078.36 € ; soit 77,36 € d'intérêts (hors assurance).
3 000 - 50 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 6 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,10 % (taux débiteur fixe de 3,05 %), vous remboursez 36 mensualités de 174,62 €. Le montant total dû sera de 6 286,32 € ; soit 286,32 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 35 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
6 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 7 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 6,93 % (taux débiteur fixe de 6,72 %), vous remboursez 36 mensualités de 215,24 €. Le montant total dû sera de 7 748,64 € ; soit 748,64 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
4 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,99 % (taux débiteur fixe de 2,95 %), vous remboursez 36 mensualités de 290,59 €. Le montant total dû sera de 10 461,24 € ; soit 461,24 € d'intérêts (hors assurance).
3 000 - 15 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 13 000 € sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 1,99 % (taux débiteur fixe de 1,972 %), vous remboursez 12 mensualités de 1 094,94 €. Le montant total dû sera de 13 139,27 € ; soit 139,27 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
6 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 500 € sur 60 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,8 % (taux débiteur fixe de 3,74 %), vous remboursez 60 mensualités de 192,14 €. Le montant total dû sera de 11 528,4 € ; soit 1 028,4 € d'intérêts (hors assurance).
Loading...
Message publicitaire

renovation-596163_960_720

Agrandir votre espace avec une mezzanine ou une extension. Aménager votre salle de bain. Assainir l’air et bannir l’humidité de chez vous. Installer de nouvelles baies vitrées…. Comme beaucoup de ménages, la rénovation de votre espace de vie est essentielle, mais son coût la renvoie toujours à plus tard? Découvrez comment concrétiser vos projets d’intérieur avec le prêt travaux ! Ensuite, n’hésitez pas à comparer les différentes offres de crédit. Notre comparateur prêt travaux est là pour ça !

Qu’est-ce qu’un prêt travaux ?

Le prêt travaux est un crédit alloué à un particulier pour des travaux sur un bien immobilier à usage d’habitation. Vous pouvez le sollicitez aussi bien pour votre habitation principale que pour votre résidence secondaire, et que vous soyez propriétaire ou locataire. Il peut financer des travaux de première nécessité tels que la réfection d’une toiture ou l’assainissement des lieux (humidité, moisissures…). Il inclut également les travaux de confort (réaménagement, extension, isolation, rénovation…) et d’aménagements extérieurs. Ainsi, vos projets de jardin, véranda ou piscine peuvent être supportés par ce type de crédit.

Il existe deux formes de prêt travaux et leur octroi dépend du montant emprunté. Si votre emprunt ne dépasse pas 75 000 €, on vous le proposera sous la forme d’un prêt personnel classique à taux d’intérêts fixe. Au-delà de cette somme, il se présentera sous la forme d’un prêt immobilier. Le prêt travaux se contracte généralement pour une durée de 12 à 120 mois (10 ans). Il ne requiert aucun apport et est octroyé sans justificatif des dépenses dans la limite d’un montant fixé selon les établissements. De fait, vous pouvez recourir à ce crédit, que vous envisagiez de réaliser les travaux vous-même ou de les confier à un professionnel.

Avantages et inconvénients du prêt travaux

Accessible rapidement

Le prêt travaux vous offre indéniablement l’avantage de pouvoir concrétiser vos projets dans l’immédiat. Que vous ayez un apport ou non, il lève trois obstacles qui pourraient vous faire reculer. Vous n’aurez pas à vider votre épargne, ni à attendre un long moment d’économies. De plus, vous ferez moins de compromis sur les travaux escomptés. Le prêt personnel s’adapte à votre budget en vous permettant de choisir le montant et la durée de votre crédit.

Un remboursement souple et constant

Le prêt travaux personnel vous met à l’abri des hausses intempestives d’un taux variable dépendant du marché. Vous connaissez dès le départ les mensualités et le montant global de votre crédit. Par ailleurs, un taux d’intérêt fixe ne signifie pas forcément rigidité des conditions de remboursement. Beaucoup d’établissements offrent la possibilité d’adapter ultérieurement votre mensualité à l’évolution de votre situation personnelle. Et vous avez souvent droit à deux reports d’échéance par an.

Plus flexible et simple à obtenir qu’un prêt immobilier

Le prêt travaux personnel est moins lourd en termes de procédures. S’il peut inclure l’exigence de justificatifs d’usage, il ne requiert généralement pas de garanties, comme une hypothèque ou une caution. Le déblocage des fonds est plus rapide comparé au crédit immobilier pour lequel il faut compter un mois voire plus. Autrement, le prêt personnel vous permet d’effectuer vos travaux vous-même, contrairement au prêt immobilier qui ne peut financer que les prestations d’un professionnel.

Cependant… 

Aucune garantie d’annulation

Contrairement au prêt affecté, le prêt travaux vous permet de disposer librement de votre enveloppe, à votre entière discrétion. N’étant lié à aucun achat ou service particulier, il élimine toute possibilité de suspension pour défaillance ou non livraison du fournisseur. Vous êtes engagés à le rembourser dans son intégralité, quel que soit l’aboutissement de votre projet. Cela renforce encore plus la nécessité de vérifier la solidité des garanties de vos fournisseurs (matériels ou prestations) avant de vous engager.

Un taux généralement plus élevé

Contracté sous forme d’emprunt personnel, le prêt travaux peut être soumis à un taux supérieur à celui d’autres types de crédit travaux. La liberté d’usage de ce type de prêt représente plus de risque pour les prêteurs, qui basent ainsi leur rémunération en conséquence. Néanmoins, ce taux peut varier beaucoup d’une institution à l’autre. Certains organismes proposent même des crédits travaux isolation ou rénovation à un taux très compétitif. Il convient donc de bien comparer les différentes offres.

Pourquoi utiliser ComparerSonCrédit.fr ?

En matière de travaux, il n’y a pas de petites économies et c’est doublement vrai pour un emprunt ! Comparer et faire jouer la concurrence peut vous faire gagner beaucoup sur le coût de votre crédit. Cela est encore plus facile en ligne car vous pouvez comparer plus rapidement les offres du marché. Grâce à notre comparateur spécialisé, vous obtiendrez une liste personnalisée des organismes proposant les offres les plus pertinentes selon vos critères. Nous simplifions et optimisons vos démarches pour trouver le bon crédit au meilleur coût pour vos travaux !

Astuces pour bien comparer les prêts travaux

Définissez votre budget

Un budget pertinent pour votre prêt travaux vous assurera à la fois son obtention mais aussi son remboursement. Le montant qui vous sera octroyé sera déterminé en fonction de votre capacité d’emprunt. Pour préserver votre subsistance, vos mensualités d’emprunts et locatives ne doivent pas représenter plus de 33% de vos revenus fixes. Vous devez trouver le bon équilibre entre les mensualités et le montant de votre prêt à la base de taux.

Si vos mensualités d’emprunts vont au-delà de cette barre, vous avez le choix entre diminuer le montant de votre crédit ou augmenter sa durée. Il faut savoir toutefois qu’un prêt à plus long terme vous coûtera plus cher. Pensez aussi à inclure les baisses prévisibles de vos revenus dans vos calculs – retraite, congé de maternité ou autres. Dans ces cas, évitez d’alourdir sur votre futur budget avec un crédit à très long terme.

Prêtez attention à tous les éléments d’une offre

Les critères sont à décortiquer dans une offre de prêt travaux : le taux annuel effectif global, l’assurance-crédit et les modalités de remboursement. Le TAEG couvre l’intégralité des coûts et frais liés à votre prêt, depuis sa souscription jusqu’à sa dernière échéance. Il vous servira donc de base pour comparer le coût total des crédits proposés. L’assurance peut être inclue dans le TAEG si l’établissement la propose (facultativement) en pack avec son crédit. Si ce n’est pas le cas, vous devez l’ajouter séparément à votre calcul global.

Mais quoi qu’il en soit, il serait judicieux de faire un comparatif poussé sur les offres d’assurance, inclues ou non. Cela peut vous faire économiser jusqu’à 30% sur votre souscription. Enfin, le remboursement est également un élément vital de votre crédit. Report, modulation des mensualités, ou pénalités sur le remboursement anticipé… Beaucoup d’organismes prêteurs misent fort sur ces critères pour gagner des points auprès de leurs prospects. A vous de repérer les clauses avantageuses ou pourquoi pas de les négocier !

N’hésitez pas à faire plusieurs demandes auprès de nos organismes de crédits

Mettez toutes les chances de votre côté ! Les organismes de prêt ont chacun leur degré d’exigence en termes d’acceptation. Donc plus vous envoyez de demandes, plus vous avez de chances de décrocher votre prêt ! Et plus vous avez de chances de recevoir des propositions, ce qui renforcera vos atouts pour négocier !

Ce qu’il faut savoir avant de s’engager

Les conditions 

Si les organismes de prêts peuvent varier dans leurs critères d’octroi, tous étudieront à la loupe votre profil financier. Un bon profil d’emprunteur exclura tout litige avec une institution bancaire, et tout fichage auprès de la Banque de France (FICP, FCC). Il démontrera par contre sa solidité à travers des revenus réguliers, une stabilité d’emploi éprouvée, une gestion financière constante et équilibrée. La propension à épargner – plus qu’à consommer – est notamment vu comme un point fort par les prêteurs.

Les justificatifs à fournir

Comme pour toute demande de financement, vous devez présenter, outre les justificatifs d’identité et de domicile, les pièces permettant de déterminer votre situation financière :

  • Les trois derniers relevés de votre compte bancaire
  • Un RIB, RIP ou RICE
  • Une pièce attestant de votre statut professionnel (pour les salariés un CDI, pour les professions libérales les avis d’impôt sur le revenu des trois dernières années, etc.)
  • Les pièces attestant de vos revenus (dernières fiches de paie, dernier avis d’imposition ou de taxe foncière le cas échéant, ou dernière attestation de prestations familiales)
  • Et éventuellement, à hauteur d’un montant d’emprunt donné, des justificatifs de vos travaux (devis, factures,…)

Attention

La présentation de faux documents pour obtenir un financement est passible d’une amende de 45 000 € et d’un emprisonnement. Cacher des crédits en cours n’est pas illégal mais pourrait mener au surendettement et nuire à votre solvabilité auprès des banques.

Le remboursement

L’échéancier d’un prêt travaux personnel est fixé d’un commun accord avant la signature du contrat. Celui-ci doit ainsi notifier le montant, la date et le nombre des échéances que vous aurez choisis. Il peut également inclure des clauses de différé ou de révision des mensualités. Ces clauses peuvent s’avérer utiles dans la mesure où vos possibilités financières peuvent être amenées à évoluer. Et dans le même sens, négocier un remboursement anticipé sans frais (IRA) sera également à votre avantage. A l’exception de l’exécution d’une assurance sur votre prêt, un remboursement supérieur à 10 000 € peut vous valoir une indemnité. Les IRA peuvent aller jusqu’à 6 mois d’intérêts sur la somme versée ou 3% du capital restant. 

Période de rétractation

Le délai de réflexion après toute signature d’un contrat est obligatoire en matière de crédit. Outre le délai minimal d’acceptation d’une proposition de prêt, la loi vous attribue un délai de 14 jours pour vous rétracter. Cette période prend effet à la date de la signature de votre contrat. Vous avez donc 14 jours pour vous désengager de votre contrat. Vous avez cependant la possibilité d’accélérer le processus de déblocage des fonds en renonçant expressément par écrit à ce délai. Mais attention, après cela, vous ne pourrez plus revenir en arrière.

Vos droits en matière d’assurance

Vous avez le droit de ne pas souscrire à une assurance pour votre prêt. Cependant, un organisme peut légalement vous refuser un prêt si vous refusez de le faire assurer. Par contre, le choix de l’assureur vous revient entièrement. Si votre prêteur a déjà une assurance assortie à son prêt, vous n’êtes pas tenu de l’accepter. Auquel cas il devra vous fournir une « délégation d’assurance » qui mentionnera les garanties qu’il exige pour votre emprunt. Autrement, sachez que si vous souscrivez à l’assurance proposée, vous pouvez la remplacer à la date d’anniversaire de votre contrat. Mais n’oubliez pas qu’une assurance-crédit, quelle qu’elle soit, couvrira aussi bien vos arrières, à vous et vos proches, que celles du prêteur.