• Accueil
  • >
  • Blog
  • >
  • Le prêt pour retraité : qu’est-ce que c’est?

Le prêt pour retraité : qu’est-ce que c’est?

Après 60 ans, la crédibilité d’un prêteur peut diminuer aux yeux des établissements de crédit. Entre l’âge qui avance et la diminution des revenus mensuels, les organismes prêteurs se montrent souvent réticents à accorder un crédit aux seniors. Malgré tout, le prêt pour retraité existe. À une époque où l’espérance de vie frôle voire dépasse les 80 ans, il reste envisageable d’obtenir un crédit à plus de 60 ans. Point sur le sujet.

Les retraités : une situation financière stabilisée

Au-delà de leur âge, force est de constater que les retraités constituent une population d’emprunteurs qui inspire confiance. D’une part, ils ne sont plus concernés par les éventuels imprévus au niveau professionnel. Ils ne risquent notamment pas de se retrouver au chômage. D’autre part, cette catégorie d’individus affiche généralement une santé financière stable, étant par exemple en possession de biens immobiliers.

Quels sont les différents prêts pour retraité?

Le crédit à la consommation reste le prêt pour retraité le plus souvent et le plus facilement accordé. Les banques ou autres établissements prêteurs octroient généralement de faibles sommes, sans grosses contraintes. D’ailleurs, certains organismes ont mis en place des crédits qui s’adaptent spécialement aux besoins des seniors. La durée de ce type de prêt oscille généralement entre 12 et 120 mois.

Contrairement aux idées reçues, le crédit immobilier est aussi envisageable pour certains retraités, sous certaines conditions. Aujourd’hui, les établissements prêteurs s’intéressent surtout à l’âge de l’emprunteur à l’échéance de son crédit. Puisque l’espérance de vie ne cesse d’augmenter, ils accordent volontiers un prêt pour un remboursement se terminant vers 80 – 85 ans. Ainsi, la souscription d’un prêt à 60 ans est aujourd’hui possible. En effet, cela signifie qu’il resterait encore 20 à 25 ans pour payer la dette, ce qui correspond à la durée habituelle d’un crédit immobilier.

Être en bonne santé: une condition importante

Si le prêt pour retraité reste une possibilité, le senior qui souhaite emprunter une somme d’argent assez conséquence pour mener à bien un projet doit répondre à un critère fondamental : la santé. Un senior qui est en excellente forme et n’a pas d’antécédents médicaux majeurs obtiendra beaucoup plus facilement un prêt.

La situation est bien différente pour un emprunteur qui a malheureusement été sujet à d’importants problèmes de santé tout au long de sa vie. Dans ce cas, il peut être pénalisé au niveau de l’assurance du prêt pour retraité dont le coût peut même dépasser celui du prêt. Il faut alors s’attendre à des surprimes particulièrement élevées.

Quoi qu’il en soit, il est déconseillé de céder à la tentation d’édulcorer un peu la réalité au moment de remplir le questionnaire de santé. Les assureurs sont très pointilleux dans leurs enquêtes et ne manqueront pas de noter la moindre incohérence. Le plus petit mensonge pourrait avoir des conséquences désastreuses : l’accès à une assurance-crédit et, implicitement, l’obtention d’un crédit seraient alors compromis.

Quelles sont les solutions pour les emprunteurs ayant une situation délicate?

Par situation délicate, on entend soit une santé précaire soit un âge trop avancé pour prétendre à un prêt pour retraité. Dans ce cas, il existe quand même des crédits envisageables, nécessitant toutefois d’être propriétaire de biens immobiliers. Deux alternatives sont alors envisageables :

  • Le prêt viager hypothécaire

Ce type de prêt pour retraité s’adresse au senior qui possède un logement. Ce bien immobilier est alors hypothéqué, constituant ainsi une garantie de l’argent emprunté. Cet argent peut être mis à disposition en une seule fois ou par l’intermédiaire d’une rente qui est versée périodiquement (mensuellement par exemple).

Le montant octroyé sera ensuite remboursé à titre posthume. En effet, c’est au décès de l’emprunteur que l’établissement de crédit récupère le prêt grâce aux produits de la vente du bien immobilier. Étant donné les conditions de ce type de prêt, il s’adresse surtout aux seniors qui n’ont pas d’héritiers.

  • Le prêt hypothécaire cautionné

Pour ceux qui ont des héritiers, le prêt hypothécaire cautionné constitue une solution plus adaptée. À l’instar du prêt viager hypothécaire, il faut être propriétaire d’un bien immobilier qui constituera une garantie de l’emprunt (dont l’échéance maximale est de 25 ans). Une fois de plus, l’emprunteur peut recevoir soit un capital soit une rente périodique.

Les différences se trouvent au niveau du montant de l’emprunt qui ne doit pas excéder 70 % de la valeur du bien immobilier et du remboursement qui s’effectue par mensualités. En cas de décès, l’organisme prêteur récupère le capital restant dû sur les produits de la vente du logement. Dans le cas où les héritiers décident de conserver le bien immobilier, le remboursement du solde est à leur charge.