Comment calculer son reste à vivre?

Si vous souscrivez un crédit, que ce soit via un organisme de crédit ou via votre banque, deux éléments seront évalués par votre conseiller pour déterminer votre capacité d’emprunt. Ces éléments sont : le taux d’endettement et le reste à vivre.

Nous traiterons sur cette page le reste à vivre. Pour en savoir plus concernant le taux d’endettement, rendez-vous sur cette page.

Qu’est-ce que le reste à vivre ?

Le reste à vivre représente la somme qu’il reste à un foyer pour subvenir à ses besoins, une fois qu’il a réglé l’ensemble de ses charges fixes, c’est-à-dire, ses dépenses obligatoires. Il représente donc la deuxième étape permettant de déterminer votre capacité d’emprunt.

 

Comment calculer le reste à vivre?

Pour calculer le reste à vivre, vous devez simplement soustraire le montant total de vos dépenses récurrentes, au montant total de vos revenus.

Pour cela, il faut calculer l’ensemble de vos charges et de vos revenus. Ceci devrait déjà avoir été fait lors du calcul de votre taux d’endettement.

Les charges à prendre en compte sont vos crédits en cours (conso, revolving, etc) et pensions et rentes versées, le cas échéant, ainsi que les mensualités prévisionnelles du crédit demandé.

En ce qui concerne vos revenus, vous devez prendre en compte vos revenus nets (salaires nets, bénéfices professionnels, pensions diverses. Ajoutez aussi l’ensemble de vos revenus spécifiques, comme vos allocations (familiales, logement…), les loyers que vous percevez et les revenus de placements financiers.

Il est important de faire le calcul sur une année. En effet, vos revenus ou charges ne sont pas toujours mensuels. En faisant le calcul sur une année, cela vous permet d’obtenir votre reste à vivre moyen mensuel. Pour se faire, calculez votre reste à vivre sur une année, puis divisez votre résultat par 12.

Même si cela varie en fonction des banques, de manière générale le reste à vivre est estimé à 800 euros pour une personne seule et à environ 1200 euros pour un couple sans enfant. Le coût d’une personne supplémentaire est d’environ 300 euros.

Prenons un exemple…

Dans le cas d’une famille de 2 enfants, le reste à vivre minimum est égal à :

1 200 + 300 (1 er enfant) + 300 (2ème enfant) = 1 800 euros

Si le revenu total de la famille est de 50 000 euros par an avec un montant de charges fixes de 13 000 euros, alors le reste à vivre réel est égal à :

50 000 – 13 000 = 37 000 euros par an,

soit 37 000/12 = 3 080 euros par mois.

Ceci est supérieur à 1 800 euros. Le reste à vivre de cette famille est donc largement suffisant pour subvenir à leurs besoins.