• Gratis og uforpligtende
  • Nemt og hurtigt
  • 100% sikkert
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
4 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,99 % (taux débiteur fixe de 2,95 %), vous remboursez 36 mensualités de 290,59 €. Le montant total dû sera de 10 461,24 € ; soit 461,24 € d'intérêts (hors assurance).
3 000 - 15 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 13 000 € sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 1,99 % (taux débiteur fixe de 1,972 %), vous remboursez 12 mensualités de 1 094,94 €. Le montant total dû sera de 13 139,27 € ; soit 139,27 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
6 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 500 € sur 60 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,8 % (taux débiteur fixe de 3,74 %), vous remboursez 60 mensualités de 192,14 €. Le montant total dû sera de 11 528,4 € ; soit 1 028,4 € d'intérêts (hors assurance).
5 000 - 8 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 48 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 6 001 € sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2.40 % (taux débiteur fixe de 2,37 %), vous remboursez 12 mensualités de 506.53 €. Le montant total dû sera de 6 078.36 € ; soit 77,36 € d'intérêts (hors assurance).
3 000 - 50 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 6 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,10 % (taux débiteur fixe de 3,05 %), vous remboursez 36 mensualités de 174,62 €. Le montant total dû sera de 6 286,32 € ; soit 286,32 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 35 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
6 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 7 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 6,93 % (taux débiteur fixe de 6,72 %), vous remboursez 36 mensualités de 215,24 €. Le montant total dû sera de 7 748,64 € ; soit 748,64 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
4 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,99 % (taux débiteur fixe de 2,95 %), vous remboursez 36 mensualités de 290,59 €. Le montant total dû sera de 10 461,24 € ; soit 461,24 € d'intérêts (hors assurance).
3 000 - 15 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
12 - 84 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 13 000 € sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 1,99 % (taux débiteur fixe de 1,972 %), vous remboursez 12 mensualités de 1 094,94 €. Le montant total dû sera de 13 139,27 € ; soit 139,27 € d'intérêts (hors assurance).
500 - 75 000 €
Montant du prêt
- %
TAEG
6 - 96 mois
Durée
Example: Pour un prêt personnel de 10 500 € sur 60 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,8 % (taux débiteur fixe de 3,74 %), vous remboursez 60 mensualités de 192,14 €. Le montant total dû sera de 11 528,4 € ; soit 1 028,4 € d'intérêts (hors assurance).
Loading...
Message publicitaire

Vous recherchez un financement simple à mettre à œuvre pour disposer d’un moyen de transport personnel ? Vous souhaitez en être le propriétaire et vous projetez de le garder plus de 5 ans ? Le crédit auto est la solution la mieux adaptée à votre projet ! N’hésitez pas à utiliser notre comparateur crédit auto ! Il vous permettra d’y voir plus clair parmi l’ensemble des offres existantes.

 

Qu’est-ce qu’un crédit auto ?

Le crédit auto est un crédit à la consommation classique dédié à l’acquisition d’une voiture neuve ou d’occasion, avec ou sans apport. Il s’agit d’un prêt affecté à taux d’intérêt fixe dont la destination ne peut être modifiée. Par conséquent, il se pose en alternative privilégiée au prêt personnel qui permet également l’achat d’une voiture mais ne présente pas les mêmes avantages en termes de coût et de protection. Plafonné à 75 000 €, le crédit auto couvre tous les types de véhicule à usage personnel, allant des berlines aux camping-cars en passant par les breaks ou les 4×4…

La durée minimale du crédit à la consommation est statuée à 3 mois. Cependant, les organismes de prêts octroient généralement un crédit auto pour une durée minimale d’un an (12 mois). En vue de la baisse prévisible de la cote du véhicule au-delà d’un certain délai, la plupart d’entre eux limitent la durée de remboursement à 6 ans pour les véhicules d’occasion et à 7 ans pour les voitures neuves ou âgées de moins de 2 ans. En effet, une voiture fortement dévaluée ne leur permettrait pas de recouvrer leurs fonds via une revente en cas de non-paiement.

auto-sure-2

 

Avantages et inconvénients du crédit auto

2/3 des emprunteurs choisissent le crédit auto pour acquérir leur voiture. En effet, il présente des avantages non-négligeables par rapport aux autres formules de crédit !

Moins cher qu’un prêt personnel

Les conditions du prêt affecté, incluant le crédit auto, constituent un gage pour les établissements financiers contrairement au prêt personnel qui est moins rassurant pour un prêteur. D’où des taux d’intérêt plus attractifs qui peuvent significativement délester le coût global de votre emprunt. Un atout non-négligeable pour un investissement lourd amortissable à plus ou moins long terme, comme l’achat d’une voiture.

De meilleures garanties

Le crédit auto vous protège au maximum dans vos engagements pour l’achat. Du fait de l’interdépendance de l’acquisition et du prêt, le contrat de vente est automatiquement annulé en cas de refus de financement par les prêteurs sollicités. Inversement, le crédit est donc annulé en en cas d’annulation de la vente ou de non livraison. Cela n’est pas le cas pour le prêt personnel. Pour ce dernier, vos contrats de vente et de crédit, et donc votre devoir de remboursement, seront maintenus jusqu’au bout quelle que soit la situation.

Moins contraignant et moins onéreux qu’une LOA

Si une LOA peut présenter des mensualités plus attractives, ces coefficients d’intérêts sont souvent très élevés (jusqu’à 30%), ce qui peut résulter à un surcoût si vous souhaitez conservez votre voiture sur plus de 5 ans. En outre, le crédit auto vous permet de devenir propriétaire dès l’achat. Cela signifie que vous n’êtes pas dans l’obligation de limiter votre kilométrage ou de payer une taxe supplémentaire au-delà d’un certain seuil. La restitution du véhicule dans l’état dans le cas où vous ne l’achèteriez finalement pas, n’est pas non plus requis.

Moins flexible dans son octroi et son utilisation

Pour bénéficier d’un crédit auto, vous devez justifier d’un dossier solide et être en mesure de produire les justificatifs de votre achat. Par ailleurs, les fonds alloués à un crédit auto sont strictement limités tant dans leur montant que dans leur destination au seul achat du véhicule. Vous ne pourrez pas en disposer autrement et vous ne pourrez pas non plus disposer d’une marge supplémentaire.

 

Pourquoi comparer les crédit auto ?

Comparer est essentiel si l’on veut décrocher un prêt au meilleur taux, dans les meilleures conditions possibles ! Si la plupart des concessionnaires proposent une option de prêt assortie à leurs ventes, vous n’êtes pas tenu d’y souscrire, d’autant plus qu’à l’exception des promotions, les taux proposés en magasin sont généralement plus élevés. Prenez le temps de faire le tour des offres de financement pour mieux discerner les offres intéressantes des propositions abusives, pour mieux cerner les taux et les frais auxquels vous pouvez prétendre, et pour pouvoir mieux négocier à travers la concurrence !
 
Cela vous paraît compliqué et fastidieux ? Pas de panique, ComparerSonCrédit.fr est là pour ça ! Nous simplifions vos démarches en vous aidant à recouper vos sélections d’une manière ciblée et personnalisée avec notre outil de simulation. ComparerSonCrédit.fr vous permet d’obtenir en quelques clics la liste des organismes offrant les meilleures offres correspondant à votre projet et d’accéder à celles qui vous intéressent en un clic ! N’hésitez pas à multiplier vos comparaisons sur notre simulateur. C’est gratuit et cela vous permettra de trouver rapidement la proposition de crédit auto qui correspond le mieux à vos attentes et à votre profil !

 

Astuces pour bien comparer les crédits auto

Définissez votre budget

L’achat d’un véhicule représente le plus lourd investissement personnel après l’immobilier. Par conséquent, un engagement dans un crédit auto ne doit pas être pris à la légère. Il est fondamental de calibrer votre achat en tenant compte de votre situation personnelle et de la future dépréciation de votre bien, un véhicule étant un bien semi-périssable. Tout d’abord, sachant qu’une voiture s’entretient, d’un point de vue budgétaire, un achat pertinent se fera idéalement à la base de vos besoins pratiques (célibataire, grande famille ou autre). Ensuite, vous devez définir ce que vous pouvez acheter (avec ou sans apport) sans mettre en péril votre situation financière. Pour cela, vous devez définir votre budget à la base d’un taux d’endettement viable qui vous permette de préserver un certain confort de vie.
Ce taux ne doit pas dépasser un tiers de vos revenus fixes (soit 33%). Et en vue d’un remboursement à long terme, pensez à ne pas saturer votre capacité d’endettement en évitant de tabler sur la limite maximale de ce taux : prévoyez une marge si vous envisagez de faire un autre prêt plus tard.


Le taux d’endettement se calcule comme suit :

Total des charges locatives et d’emprunts ÷ Total des revenus fixes x 100.


Pour ajuster votre budget, vous pouvez allonger la durée du prêt. Toutefois, il est conseillé de limiter l’échéancier d’un crédit auto à 5 ans, la durée d’usure d’une voiture. Cela rassurera votre prêteur, d’autant plus que plus vous limitez cette durée, plus vous réduisez le coût de votre prêt !
 

Prêtez attention à tous les éléments d’une offre

Le meilleur élément de comparaison d’un crédit reste le TAEG (le taux annuel effectif global). En effet, il vous évite d’être confronté aux aléas des frais cachés car il inclut c en sus du capital de l’emprunt et de ses intérêts. Il vous permet de calculer le coût global de votre emprunt qui vous servira de référence dans vos comparaisons. A ce titre, sachez qu’un prêteur ajustera son TAEG en fonction de la durée de remboursement et du montant des mensualités que vous sollicitez.
 
Attention toutefois, un TAEG très compétitif ne reflète pas forcément la qualité d’une offre ! Il est essentiel de passer en revue d’autres points importants pour mesurer l’étendue vos charges et de vos opportunités. Prévoyez d’inclure la prime d’une assurance-crédit dans vos calculs, si elle n’est pas inclue dans le TAEG – ce qui est souvent le cas. Autrement, ne négligez pas de comparer la souplesse des conditions de remboursement. Négociées à votre avantage, elles vous seront peut-être utiles au cours de votre crédit ! Bien sûr, le montant des mensualités est un critère important. Assurez-vous que votre nouvelle mensualité (en plus de celles de vos autres crédits, le cas échéant) n’excède pas le tiers de vos revenus. Enfin, comparez la durée du crédit. Exprimée en mois ou en années, elle correspond à la période pendant laquelle vous devrez rembourser votre prêt.
 

N’hésitez pas à envoyer plusieurs demandes

Les organismes prêteurs sont plus ou moins exigeants dans leurs critères d’acceptation. Plus vous envoyez de demandes, plus vous démultipliez vos chances d’obtenir votre crédit auto ! Cela est gratuit et ne vous engage en rien. Il vous permettra par la suite de faire valoir les offres émises par la concurrence ainsi que les bons points de votre dossier pour négocier quelques avantages supplémentaires !

 

Ce qu’il faut savoir avant de s’engager

Les conditions

Pour pouvoir prétendre à un crédit auto, vous devez :

  • pouvoir prouver la stabilité de votre emploi
  • pouvoir prouver la régularité de vos revenus
  • ne pas être interdit bancaire (FICP – FCC).
  • démontrer un bon comportement financier

 

Les justificatifs à fournir

Afin de prouver votre solvabilité pour un crédit auto, votre demande doit inclure, sans s’y limiter :

  • vos trois derniers relevés bancaires
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • un justificatif de vos revenus
  • un RIB ou un RIP
  • un devis, un bon de commande, ou une facture émise par le concessionnaire ou le garage concerné
  • un justificatif du montant de votre apport (le cas échéant)

Attention

Il est fortement déconseillé de produire des pièces justificatives falsifiées auprès d’un établissement de crédit. Cela pourrait vous coûter une amende de 45 000 € accompagnée d’une peine d’emprisonnement. De même, si cacher des emprunts en cours n’est pas illégal, votre crédibilité et votre situation financière risquent d’en pâtir sérieusement !

 Le remboursement

Le remboursement du crédit auto commence à la date de livraison du véhicule et se fait par mensualités constantes. Leur montant est fixé au départ et mentionné clairement avec un échéancier précis dans le contrat de crédit. Cependant, vous pouvez négocier des clauses de flexibilité pour la modulation des mensualités et un report de remboursement en prévision des éventuels aléas de la vie qui pourraient vous empêcher d’honorer vos charges d’emprunt.

Prévoyez également un éventuel remboursement anticipé en vue d’une amélioration de vos finances. Vous avez le droit de vous acquitter de votre prêt par anticipation, en totalité ou en partie, sans avoir à payer une quelconque pénalité pour un montant égal ou inférieur à 10 000 €. Au-delà de cette somme, votre prêteur peut vous demander une indemnité (IRA) pouvant aller jusqu’à 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé ou 3% du capital restant dû. Cela doit être mentionné à l’avance dans le contrat. Ici encore, cette clause est négociable et avoir un bon dossier pourrait même vous aider à la faire supprimer.

 La période de rétractation

Après la signature de votre contrat de crédit, vous disposez légalement de 14 jours de réflexion pour annuler votre engagement. Le concessionnaire ou le garage concerné devra attendre la fin de cette période avant de livrer le véhicule. Si vous souhaitez être livré avant ce délai, vous devez formuler une demande expresse de livraison anticipée. Mais sachez que cette période ne peut être réduite à moins de 3 jours, au risque et péril du fournisseur. Et une fois l’auto livrée, vous ne pourrez plus vous rétracter. Néanmoins, au vu de l’enjeu et des engagements du crédit auto, il est essentiel de prendre une décision pleinement satisfaisante. Profitez de ce délai pour relire attentivement chaque clause de votre contrat !

 Vos droits en matière d’assurance

Un crédit auto ne nécessite pas légalement une assurance-crédit. Néanmoins, celle-ci peut constituer une option facultative dans certaines offres de prêt. Cependant, gardez à l’esprit qu’une assurance emprunteur vous protège, vous et votre famille. Elle assurera vos remboursements en cas d’invalidité temporaire ou définitive, de chômage ou de décès. La plupart des organismes prêteurs l’exigent d’ailleurs souvent et la proposent dans leurs packs.

Vous êtes libre de choisir votre assurance-crédit. Elle peut être celle proposée par votre prêteur, ou celle d’une autre compagnie d’assurance. Assurez vous que cette dernière dispose des mêmes garanties que celles proposées par votre organisme de crédit. Votre prêteur doit inclure dans son offre une clause de « délégation d’assurance » mentionnant les critères requis. Par ailleurs, si vous souhaitez migrer vers une assurance plus avantageuse, la loi de juillet 2014 vous permet de résilier votre assurance-crédit dans l’année qui suit la signature de l’offre de prêt.

A noter

Si l’assurance-crédit est légalement facultative, l’assurance auto, qui couvre le véhicule en lui-même, est obligatoire pour tout propriétaire de véhicule.[/info-box-shortcode]

  • Voiture neuve ou voiture d’occasion ?

Un crédit auto pour une voiture neuve est généralement soumis à des taux d’intérêt plus bas. Il peut aussi s’obtenir plus facilement qu’un prêt pour un véhicule d’occasion. De plus, acheter une voiture d’occasion chez un concessionnaire de sa marque présentera plus de facilités pour l’obtention d’un prêt.

  • L’apport personnel

Bien que facultatif pour un crédit auto, un apport constitue une option de choix. En effet, il peut réduire pour beaucoup vos mensualités et le coût de votre prêt. Un apport de 20% peut vous faire bénéficier d’un taux d’intérêt bien plus avantageux. Au besoin, consolidez votre apport en économisant 2 ou 3 mois de plus.

  • L’acompte

Votre concessionnaire peut vous demander un acompte pour réserver la voiture de votre choix. Toutefois, sachez que le refus du prêteur ou une rétractation de votre part sur le prêt concerné entraîne obligatoirement la restitution de cet acompte.

  • L’interdépendance des contrats

Cette protection qui lie votre crédit à l’achat doit être clairement précisée pour pouvoir en bénéficier. Veillez à bien déclarer dans votre commande auprès du vendeur que votre acquisition est conditionnée à l’obtention d’un crédit, et à transmettre dûment le dossier de cette commande aux prêteurs.

  • Les garanties

Pour assurer le remboursement d’un crédit auto, les organismes financiers utilisent généralement le bien acquis en le mettant en gage. Certains peuvent exiger la caution personnelle d’un tiers, ou encore un nantissement qui consiste à bloquer un compte bancaire (ex : une assurance-vie) en leur faveur.