Les avantages d’un logement neuf

Un bien en parfait état

Le premier avantage d’un logement neuf réside dans son état, qui est justement neuf. Il s’agit d’un bien immobilier fraîchement construit qui est conforme aux dernières normes en vigueur en matière de construction. De ce fait, contrairement à un logement ancien, aucun travaux n’est à prévoir. Il est donc possible de prendre immédiatement possession des lieux après l’acquisition.

Pour ceux qui se trouvent encore dans la phase de projet d’acquisition, le budget à prévoir inclut exclusivement le prix d’achat. Il n’y a donc pas de mauvaise surprise. L’acquisition s’avère encore plus avantageuse dans le cas d’une Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA). En effet, il existe des garanties protégeant les futurs propriétaires en cas de défauts ou de constructions ou autres malfaçons. L’achat s’effectue ainsi en toute sérénité.

Un logement neuf est un logement aux normes

En faisant l’acquisition d’un logement neuf, vous devenez propriétaire d’une construction qui est aux normes. Les autorités ont mis en place des normes strictes, l’objectif étant d’assurer le confort ainsi que la sécurité des utilisateurs.

Ainsi, tout logement neuf a impérativement été construit conformément à la norme RT 2012 ou Règlementation Thermique 2012. Ce type de bâtiment bénéficie d’une isolation optimisée. Il est aussi équipé de matériels économes en consommation d’énergie, que ce soit pour le chauffage, la climatisation ou encore l’éclairage. L’utilisation d’énergies renouvelables est privilégiée.

En matière de réglementations énergétiques et environnementales, on retrouve entre autres les normes BBC (Bâtiment Basse Consommation) ou encore aux normes HQE ou Haute Qualité Environnementale.

Un logement neuf offre aussi un confort optimal pour les usagers

La construction d’un logement neuf a été entrepris en veillant au confort optimal des usagers. Cela se traduit notamment par le respect de certaines normes d’orientation au moment de l’établissement des plans. La bâtisse doit notamment être orientée de telle sorte d’optimiser l’éclairage naturel. Au-delà de la luminosité, chaque pièce doit être fonctionnelle. À titre d’exemple, elle doit offrir suffisamment d’espace pour les rangements…

Dans le cas d’un logement neuf faisant partie d’une copropriété, le confort se constate partout, notamment au niveau des parties communes qui bénéficient d’équipements de qualité tels que le portail automatisé, les espaces verts, le visiophone ou encore l’ascenseur moderne.

Avantages financiers et fiscaux

Opter pour un logement neuf, c’est profiter de différents avantages pécuniaires : les frais de notaires sont notamment moins élevés. Le taux appliqué sur le prix de vente est d’environ 3 % contre 7 % en moyenne pour une acquisition dans l’ancien. Il y a également l’exonération sur la taxe foncière qui est valable durant 2 ans après que la construction ait été achevée. A noter que c’est le maire qui décide de l’octroi de cet avantage qui est valable pour une acquisition en VEFA.

Dans le cas où il s’agit d’un investisseur locatif, d’autres avantages fiscaux peuvent s’appliquer. Ceux-ci se matérialisent sous la forme de réduction d’impôt, notamment dans le cadre de la loi Pinel ou de la loi Censi-Bouvard. Les avantages se révèlent encore plus attrayants dans le cas d’un logement neuf construit dans le respect des normes BBC.

Enfin, investir dans un logement neuf implique également des avantages au niveau du crédit immobilier. Des offres de crédit avantageux sont ainsi disponibles. On peut par exemple citer le prêt à taux zéro (PTZ) dans le neuf. Le montant emprunté permet aux ménages d’effectuer une première acquisition immobilière ou de se lancer dans l’investissement locatif dans les meilleures conditions.

Une garantie décennale

Du point de vue juridique, l’achat dans le neuf se révèle sécurisant. Le nouvel acquéreur jouit, en effet, de la garantie décennale qui est donc valable 10 ans. Pendant cette période, le constructeur reste garant en cas de dommages provoqués par un vice du sol et qui altèreraient l’intégrité ou l’usage de la bâtisse. Cette garantie s’applique dès le moment où le vice compromet le fondement et la structure du bâtiment ou une composante indissociable de ce dernier.

Dans le cas où un vice est constaté durant la durée de validité de la garantie, la responsabilité du constructeur est engagée. Ce dernier pourra se retrouver dans l’obligation, soit de réparer le ou les vices soit de verser des dommages et intérêts correspondant au montant des dégâts.